éviter le mal de dos au volant

Comment éviter le mal de dos en voiture ?

 

Comment éviter le mal de dos en voiture

 

En voiture, les lombaires souffrent souvent des positions prolongées.

Il est important de bien choisir sa voiture ses options. Connaître les bonnes positions et les gestes à éviter est primordial.

  • La bonne position

Le principe est de faire porter son poids par le dossier. Il doit être le plus incliné possible, vous permettant de tenir le haut du volant sans décoller les épaules du siège. Il faut avancer autant que possible  l’assise. Cela évitera à la jambe gauche d’être en extension pour débrayer à fond. Ce mouvement doit s’exercer sans bouger le bassin ni contracter le muscle fessier.

Bouger… tout en restant assis

Aucune position assise n’est bonne quand elle se prolonge. Donc, bouger le plus souvent possible.  Par exemple, recalez vos fesses au fond du siège. Pour soulager les disques intervertébraux, on peut aussi effectuer, tout en conduisant, des mouvements simples:
– Jambe gauche arc-boutée sur le calage, décoller les fesses du siège et en rentrant le ventre, basculer doucement le bassin d’avant en arrière.

– Contracter régulièrement les abdominaux en se grandissant.

– faites des pauses toutes les 2 heures, marchez en vous étirant doucement, respirez.

  •  Sortir de sa voiture sans mal

Pour sortir de la voiture, l’idéal est de sortir d’abord les deux jambes pour s’asseoir perpendiculairement au véhicule, puis se relever. Cependant, dans une voiture à l’assise basse, il vaut mieux s’agripper au pavillon, au volant pour sortir une jambe, puis l’autre, en s’aidant de ses bras. Évitez de faire une rotation du buste pendant l’effort.

Après un long trajet, on évite le lumbago en effectuant quelques étirements, bâillements et respirations profondes avant de sortir du véhicule.

  • Les gestes à éviter

Plusieurs mouvements au volant peuvent provoquer un lumbago:
La marche arrière. Pour limiter la torsion du buste, le mieux est d’avancer le siège pour se rapprocher des pédales et s’asseoir de biais.
Le déchargement du coffre. Après un long trajet, mieux vaut différer cette opération car c’est un moment critique. Il est souhaitable de marcher d’abord un peu ou d’effectuer quelques assouplissements. Ensuite, il faut procéder en deux temps:
1- Ramener la charge contre soi en gardant une main en appui sur le montant du coffre
2- Plier les genoux en gardant le dos droit et soulever la charge en la plaquant contre le bas de son ventre. S’interdire toute rotation du buste.

  •  Voitures et options: quelques conseils

Les voitures hautes facilitent l’installation à bord, mais sont plus fermement amorties pour leur éviter de trop pencher en virage. Rares sont les 4X4 et SUV confortables.

Gare aussi aux coupés ou voitures trois portes: ils imposent de se contorsionner pour saisir la ceinture.

  • Attention aux sièges trop mous:

    ils donnent une sensation de confort mais le manque de maintien génère tensions et contractions, les muscles du dos devant compenser les flexions de la mousse. Un siège ferme aux rebords maintenant bien le buste en virage, est bien plus sain.

  • Des options peuvent vous aider:

    Un siège à réglages électriques permet de varier souvent de position et avec plus de précision.
    Une caméra de recul évite de se tordre à chaque marche arrière.
    La boîte automatique est souveraine pour qui conduit beaucoup en ville ou sur petites routes. Elle épargne les contractions répétées de la jambe qui désaxent le bassin.

Pas de commentaires

Nous attendons vos commentaires.

You don't have permission to register